21/05/2013
Présentation du premier smartphone de Jolla et de Sailfish OS

Si il n'est pas dans la ligne éditiorale de Mobiloscope.fr de présenter l'actualité au fil de l'eau, il nous est impossible de ne pas parler de la récente présentation du tout premier smartphone de la startup finlandaise Jolla tournant avec leur nouvel OS OpenSource Sailfish OS, tant la rupture avec l'existant nous semble importante.

Cette société indépendante a été créée par une cinquantaine d'anciens cadres de Nokia suite à l'abandon par Nokia de son OS basé sur Meego. La stratégie de Jolla se base sur le développement Open-Source avec un modèle de développement impliquant la communauté des développeurs dès la création d'une nouvelle version de l'OS, et non pas après la publication de celle-ci pour adaptation.

L'interface de Sailfish présente un aspect assez dépouillé, où les interactions sont effectuées majoritairement, non plus par le biais de boutons, mais par des gestes effectués à la surface de l'écran. Un gros effort a également été fait sur l'aspect multitâche de l'OS, permettant ainsi à l'utilisateur d'interagir avec les applications réduites sous formes de vignettes. Il ressort de ces caractéristiques une très grande rapidité d'exécution des tâches par l'utilisateur ainsi qu'un caractère très intuitif de l'utilisation de l'OS, certaines opérations pouvant être exécutées sans regarder le smartphone. Une autre caractéristique de l'OS est son optimisation, lui permettant de s'exécuter sur des équipements peu puissants. D'autre part l'OS a la possibilité d'exécuter une majorité d'applications Android via une machine virtuelle dédiée.

Si le premier smartphone présenté par Jolla, au design scandinave, peut sembler au premier abord assez classique dans ses caractéristiques, il n'en demeure pas moins très innovant par son caractère évolutif. Le dos du téléphone est en effet configurable pour lui ajouter de nouvelles caractéristiques hardware. Jolla en a apporté la démonstration via des coques amovibles interagissant avec l'interface utilisateur. La possibilité d'y adjoindre un clavier physique ou un flash plus puissant a été évoquée. Concernant sa disponibilité, le smartphone est attendu pour la fin 2013, les pré-commandes sont déjà ouvertes sur leur site internet jolla.com.

Il faut noter que du fait de son caractère Open-Source, Sailfish OS est disponible pour d'autres constructeurs que Jolla, et qu'il pourrait intéresser à terme, un constructeur de smartphone durci ou étanche, qui serait séduit par les caractéristiques majeures de l'OS (ergonomie, optimisation et compatibilité Android) ainsi que par la différenciation par rapport aux équipements proposés sur le marché.
Articles associés:
Test du premier smartphone Jolla et de Sailfish OS